Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support

The Role of Proverbs in Fante Culture

James Boyd Christensen
Africa: Journal of the International African Institute
Vol. 28, No. 3 (Jul., 1958), pp. 232-243
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/1157980
Page Count: 12
  • Get Access
  • Read Online (Free)
  • Download ($1.00)
  • Cite this Item
If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support
The Role of Proverbs in Fante Culture
Preview not available

Abstract

Le Rôle des Proverbes Dans la Culture Fante. Les Fante sont l'un des groupes ethniquement apparentés, connus collectivement sous le terme d'Akan, qui habitent la majeure partie de la moitié sud de Ghana et les régions contiguës de la Côte d'Ivoire. Ces proverbes ont été recueillis parmi les Fante de la région centrale de la Côte de Ghana, mais la plupart des faits rapportés ici à leur sujet s'appliquent à tous les Akan. Certains aspects de la culture Fante ont été choisis pour illustrer les différents emplois des proverbes. Le groupe social principal est le clan matrilinéaire, dont tous les membres semblent descendre d'une ancêtre commune, et entre lesquels le mariage est interdit. Le clan est divisé en matrilignages, et c'est le lignage qui veille à la distribution des terres et des biens, qui est chargé du culte propitiatoire des ancêtres et qui est responsable des enterrements et des cérémonies funéraires. Certains proverbes illustrent la conduite à suivre pour les membres d'un clan et d'un lignage, tandis que d'autres ont trait à l'éducation des enfants et soulignent l'autorité des aînés et le respect accordé aux vieillards, caractéristiques de la vie sociale Fante. Dans la procédure judiciaire les proverbes sont considérés comme faisant partie des textes traditionnels et sont utilisés par les plaideurs presque de la même façon que les textes des décisions judiciaires faisant autorité. Des proverbes relatifs au système politique soulignent son double aspect: le chef détient l'autorité traditionnelle mais sa désignation et sa révocation sont entre les mains du peuple. La récitation des proverbes était aussi considérée comme un divertissement lors des concours. Les Fante, lorsqu'ils discutent de leurs traditions et coutumes, emploient continuellement des proverbes; leur recueil pourrait aider l'ethnographe à déterminer les formes idéales de conduite et même, dans certaines régions, la verbalisation de la loi.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
232
    232
  • Thumbnail: Page 
233
    233
  • Thumbnail: Page 
234
    234
  • Thumbnail: Page 
235
    235
  • Thumbnail: Page 
236
    236
  • Thumbnail: Page 
237
    237
  • Thumbnail: Page 
238
    238
  • Thumbnail: Page 
239
    239
  • Thumbnail: Page 
240
    240
  • Thumbnail: Page 
241
    241
  • Thumbnail: Page 
242
    242
  • Thumbnail: Page 
243
    243