Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Sheep and Sheep: Herders in South Africa

A. R. Willcox
Africa: Journal of the International African Institute
Vol. 36, No. 4 (Oct., 1966), pp. 432-438
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/1158050
Page Count: 7
  • Read Online (Free)
  • Download ($1.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Sheep and Sheep: Herders in South Africa
Preview not available

Abstract

Pasteurs et Ovins en Afrique du sud. Des recherches antérieures ont montré par quels chemins les ovins, venus d'Asie et introduits dans le nord-est de l'Afrique, ont peu à peu atteint la Rhodésie et le sud-ouest jusqu'au Cap de Bonne-Espérance. Cet article recherche les voies par lesquelles ces animaux ont pénétré dans l'actuelle République d'Afrique du Sud, ainsi que l'identité des pasteurs, d'après les témoignages de l'histoire et de l'archéologie, en particulier de l'art rupestre préhistorique. Il mentionne les références faites aux ovins dans les mémoires des Portugais qui ont fait naufrage sur la côte sud-ouest de l'Afrique, et dans ceux des explorateurs, notamment de Jan van Riebeeck, ainsi que tous les cas de représentation du mouton dans les peintures rupestres et les pétroglyphes sud-africains. Apparemment, les premiers ovins qui ont atteint le Cap et la région côtière à l'est jusqu'au Transkei étaient de race 'à grosse queue' et furent introduits par les Hottentots via l'Afrique du Sud-Ouest. Il est probable que les Bantou qui, par la suite, furent en contact avec les Hottentots dans certaines régions, acquirent les ovins par leur intermédiaire, mais il existe d'autres voies par lesquelles les Bantou ont pu importer ces animaux à travers le Limpopo jusqu'au Transvaal, et du Mozambique au Natal. En ce qui concerne la date de ces déplacements, les analyses au carbone 14 ont montré par incidence que les migrations de pasteurs à l'âge du fer (Bantou) sont plus anciennes qu'on ne le croyait.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
432
    432
  • Thumbnail: Page 
433
    433
  • Thumbnail: Page 
434
    434
  • Thumbnail: Page 
435
    435
  • Thumbnail: Page 
436
    436
  • Thumbnail: Page 
437
    437
  • Thumbnail: Page 
438
    438