Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support

The Financing of the Ashanti Expansion (1700-1820)

Kwame Arhin
Africa: Journal of the International African Institute
Vol. 37, No. 3 (Jul., 1967), pp. 283-291
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/1158151
Page Count: 9
  • Read Online (Free)
  • Download ($34.00)
  • Cite this Item
If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support
The Financing of the Ashanti Expansion (1700-1820)
Preview not available

Abstract

Le Financement de l'Expansion Ashanti. Les fusils furent introduits pour la première fois chez les Ashanti au 17e siècle et la plus grande part du commerce Ashanti se faisait avec les ports de la côte: l'or, les esclaves et l'ivoire étaient échangés contre des fusils et des munitions. Les guerres étaient financées par des droits de succession et des redevances de cour, ainsi que par un impôt sur la vente des fusils. Des sources extérieures de revenus provenaient du tribut, des 'Notes', des présents et des amendes. On exigeait un tribut des territoires conquis, en or et en espèces, sous forme d'esclaves, de bétail, de cotonnades et des soieries; les 'Notes' constituaient une sorte de tribut ou d'amende imposé sur les forts et les châteaux des commerçants européens des régions côtières conquises, qui, parfois, permettaient au roi Ashanti de se procurer fusils et munitions; les présents et les amendes étaient collectés sur les territoires conquis, et au 19e siècle, des agents semi-permanents furent mis en place dans ces régions. Cependant aucune estimation ne permet de comparer les revenus internes et externes; il semble que les ressources externes aient constitué la base de l'économie de guerre Ashanti. Mais cela ne justifie nullement l'hypothèse que le commerce des esclaves fût la source principale de cette économie. Les moyens d'expansion des Ashanti furent à la mesure de leur ingéniosité et, dans l'ensemble, les Ashanti firent en sorte que leur politique d'expansion fût rentable.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
283
    283
  • Thumbnail: Page 
284
    284
  • Thumbnail: Page 
285
    285
  • Thumbnail: Page 
286
    286
  • Thumbnail: Page 
287
    287
  • Thumbnail: Page 
288
    288
  • Thumbnail: Page 
289
    289
  • Thumbnail: Page 
290
    290
  • Thumbnail: Page 
291
    291