Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Paintings of Ghanaian Children

Mary Hanemann Lystad
Africa: Journal of the International African Institute
Vol. 30, No. 3 (Jul., 1960), pp. 238-242
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/1158306
Page Count: 7
  • Read Online (Free)
  • Download ($1.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Paintings of Ghanaian Children
Preview not available

Abstract

Peintures Faites par des Enfants Ghanéens. Les peintures furent recueillies en 1958, au moment où des changements importants avaient lieu au Ghana, au cours de sa première année d'indépendance. Un groupe de jeunes gens, âgés de 13 à 16 ans, qui fréquentaient une école d'instruction secondaire à Ashanti, produisit 83 tableaux sur des sujets de leur choix. Tous les tableaux sont des scènes rurales; des couleurs vives ont été employées et les dessins témoignent d'une grande franchise d'expression. Il est évident, à juger par leur habileté, que ces élèves avaient déjà fait de la peinture à l'école primaire où ils avaient dû peindre leur propre vie rurale traditionnelle. L'absence totale de scènes urbaines fait contraste, néanmoins, avec leur situation actuelle: les tableaux représentent uniquement des Africains occupés à des travaux ruraux. L'activité traditionnelle est indiquée, mais les opinions politiques nationales d'aujourd'hui sont entièrement laissées de côté. Aucune activité religieuse n'est peinte et peu de magie. Bien qu'elles soient de nature traditionnelle, les peintures montrent, dans une large mesure, une orientation rationnelle envers la vie, et une conception très nette de ce que doit être le rôle des adultes. La liberté relative de l'éducation des enfants ghanéens s'exprime dans le dessin libre des peintures. Le contraste entre ces peintures traditionnelles et l'ambiance moderne des enfants qui les ont peintes est significatif pour l'étude des modifications intérieures au Ghana. L'absence d'éléments occidentaux ne veut pas dire que l'on n'en tient pas compte dans la vie quotidienne. Cependant cela soulève des problèmes pour des recherches futures concernant l'aspect des modifications sociales au Ghana, de la stabilité de la vie sociale traditionnelle et des appréciations qui en découlent.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
238
    238
  • Thumbnail: Page 
[unnumbered]
    [unnumbered]
  • Thumbnail: Page 
[unnumbered]
    [unnumbered]
  • Thumbnail: Page 
239
    239
  • Thumbnail: Page 
240
    240
  • Thumbnail: Page 
241
    241
  • Thumbnail: Page 
242
    242