Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

The Population of China and Its Modern Increase

Walter F. Willcox
Revue de l'Institut International de Statistique / Review of the International Statistical Institute
Vol. 5, No. 1 (Apr., 1937), pp. 3-14
DOI: 10.2307/1400921
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/1400921
Page Count: 12
  • Read Online (Free)
  • Download ($12.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
The Population of China and Its Modern Increase
Preview not available

Abstract

Dans l'étude ci-dessus, l'auteur traite le développement de la population de la Chine au cours des derniers siècles. Sur la base de la littérature parue sur ce sujet dans les dernières années - spécialement diverses communications présentées à la Session de Tokio de l'Institut International de Statistique en 1930 - il commente et revise en partie les estimations qu'il a données dans ses précédentes publications. Il est assez généralement admis que les dénombrements de la population de la Chine ayant eu lieu au cours du l9ième siècle, donnent des chiffres beaucoup trop élevés. Ainsi, plusieurs auteurs, parmi lesquels le Prof. Willcox, estiment à 350 millions la population de la Chine aux environs de 1850, contre 413 millions d'après le dénombrement de 1843. Le Prof. Willcox est d'avis qu'aussi les chiffres obtenus aux derniers dénombrements, tels que ceux de 1912 et de 1928, sont trop hauts, et il estime la population actuelle également à 350 millions d'habitants. A l'appui de son opinion que la population ne se serait pas accrue depuis le milieu du siècle dernier, le Prof. Willcox invoque le fait qu'au cours de cette période des catastrophes, des famines et des guerres civiles ont causé la perte d'un si grand nombre de vies humaines que l'accroissement de la population par excédent de naissances pour des années normales, doit certainement s'être trouvé compensé.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
3
    3
  • Thumbnail: Page 
4
    4
  • Thumbnail: Page 
5
    5
  • Thumbnail: Page 
6
    6
  • Thumbnail: Page 
7
    7
  • Thumbnail: Page 
8
    8
  • Thumbnail: Page 
9
    9
  • Thumbnail: Page 
10
    10
  • Thumbnail: Page 
11
    11
  • Thumbnail: Page 
12
    12
  • Thumbnail: Page 
13
    13
  • Thumbnail: Page 
14
    14