Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Fortunes Commerciales a Shingîṭi (Adrar Mauritanien) au Dix-Neuvième Siècle

Pierre Bonte
The Journal of African History
Vol. 39, No. 1 (1998), pp. 1-13
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/183327
Page Count: 13
  • Read Online (Free)
  • Download ($34.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Fortunes Commerciales a Shingîṭi (Adrar Mauritanien) au Dix-Neuvième Siècle
Preview not available

Abstract

A Shingîṭi, à partir du milieu du dix-neuvième siècle, se constituent, dans les tribus qsûriennes, de grandes fortunes fondées sur le commerce dont on présente ici deux exemples, chez les Ahl Ḥabût (créateurs de la grande bibliothèque qui illustre encore la ville) et les Ahl Muḥammed Maḥmûd, tous deux de la tribu des Aqhlâl. Ces fortunes s'élaborent sur la base du transport caravanier et impliquent un développement de l'élevage chamelier, mais aussi de la production locale du sel (Idjîl) et des dattes, celle-ci entraînant à son tour une utilisation croissante de la main d'oeuvre esclavagiste. Ce mouvement économique est replacé dans le contexte saharien régional dominé par l'inscription croissante dans le marché mondial par l'intermédiaire du sud-marocain et du Sénégal. L'influence des tribus 'marocaines', Tekna et Awlâd Bû sbae est mise en évidence, dans le domaine des méthodes commerciales en particulier. La réorganisation des courants caravaniers sur la base de ce que Faidherbe appelle le 'cabotage' est enfin soulignée: ramification des routes commerciales, multiplication des produits traités, développement du marché, effets sur la production saharienne et sur la structure sociale.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
1
    1
  • Thumbnail: Page 
2
    2
  • Thumbnail: Page 
3
    3
  • Thumbnail: Page 
4
    4
  • Thumbnail: Page 
5
    5
  • Thumbnail: Page 
6
    6
  • Thumbnail: Page 
7
    7
  • Thumbnail: Page 
8
    8
  • Thumbnail: Page 
9
    9
  • Thumbnail: Page 
10
    10
  • Thumbnail: Page 
11
    11
  • Thumbnail: Page 
12
    12
  • Thumbnail: Page 
13
    13