Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

The Choice of Part-Time Work among Swedish One-Child Mothers

Eva M. Bernhardt
European Journal of Population / Revue Européenne de Démographie
Vol. 4, No. 2 (Jun., 1988), pp. 117-144
Published by: Springer
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/20164473
Page Count: 28
  • Download ($43.95)
  • Cite this Item
The Choice of Part-Time Work among Swedish One-Child Mothers
Preview not available

Abstract

Swedish women have become more and more inclined to take up part-time work when they return to the labour market after the first birth. There has been a parallel development in the tendency to reduce working hours among one-child mothers who initially take full-time jobs when they return to market work. Consequently, full-time work has become more transitory among one-child mothers. Conversely, one-child mothers who work part-time tend to stick to this arrangement until it is time for the next child. The length of work experience prior to first birth is positively related to part-time work. Somehow, an 'established' position in the labour market seems to be a prerequisite for both getting and keeping a part-time job after childbirth. There is also a dimension which is captured either by education or by social background (two factors clearly related to each other). A high level of education or 'upper middle class' background is associated with a disinclination to work part-time. Fairly extended work interruptions (of a year or so) in connection with childbirth combined with part-time work seem to constitute a new strategy, which might be called the 'combination strategy'. This way of organizing life after starting motherhood seems to have attracted the kind of women who previously tended toward the 'homemaker strategy' and the kind who in earlier times would have pursued a clearcut 'career strategy'. /// Les Suèdoises, qui se replaçaient sur le marché du travail après leur première naissance, ont été de plus en plus tentées par le travail à temps partiel. Parallèlement, les mères d'enfant unique, qui avaient avant cette naissance un travail à plein temps, tendent à réduire leur durée de travail lorsqu'elles reprennent leur activité. Il en résulte que le travail à plein temps devient de plus en plus transitoire pour ces femmes. Réciproquement, les mères d'un enfant qui travaillent à temps partiel tendent à maintenir cette situation jusqu'à la naissance de leur second enfant. Plus la durée de travail avant la première naissance est importante, plus ces femmes prendront à la suite un travail à temps partiel. De toutes façons, une position 'bien établie' sur le marché du travail semble être une condition indispensable pour à la fois obtenir et garder un travail à temps partiel après la naissance. Une autre caractéristique, saisie par le niveau d'éducation ou par les origines sociales (deux facteurs clairement reliés entre eux), joue également: un niveau d'éducation élevé ou une origine dans la 'haute bourgeoisie' sont associés dans le rejet du travail à temps partiel. Des interruptions de travail assez longues (d'environ une année), reliées à la naissance de l'enfant et combinées à un travail à temps partiel, semblent constituer une nouvelle stratégie, que l'on peut appeler une 'stratégie combinée'. Cette façon d'organiser la vie après le début de la maternité semble avoir attiré tant les femmes qui par le passé se dirigeaient vers la 'stratégie du retour au foyer', que celles qui par le passé auraient poursuivi une 'stratégie de carrière' bien tranchée.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
117
    117
  • Thumbnail: Page 
118
    118
  • Thumbnail: Page 
119
    119
  • Thumbnail: Page 
120
    120
  • Thumbnail: Page 
121
    121
  • Thumbnail: Page 
122
    122
  • Thumbnail: Page 
123
    123
  • Thumbnail: Page 
124
    124
  • Thumbnail: Page 
125
    125
  • Thumbnail: Page 
126
    126
  • Thumbnail: Page 
127
    127
  • Thumbnail: Page 
128
    128
  • Thumbnail: Page 
129
    129
  • Thumbnail: Page 
130
    130
  • Thumbnail: Page 
131
    131
  • Thumbnail: Page 
132
    132
  • Thumbnail: Page 
133
    133
  • Thumbnail: Page 
134
    134
  • Thumbnail: Page 
135
    135
  • Thumbnail: Page 
136
    136
  • Thumbnail: Page 
137
    137
  • Thumbnail: Page 
138
    138
  • Thumbnail: Page 
139
    139
  • Thumbnail: Page 
140
    140
  • Thumbnail: Page 
141
    141
  • Thumbnail: Page 
142
    142
  • Thumbnail: Page 
143
    143
  • Thumbnail: Page 
144
    144