Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

Que faire des postcolonial studies? Vertus et déraisons de l'accueil critique des postcolonial studies en France

Nicolas Bancel
Vingtième Siècle. Revue d'histoire
No. 115 (juillet-septembre 2012), pp. 129-147
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/23326221
Page Count: 19
  • Download ($19.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Que faire des postcolonial studies? Vertus et déraisons de l'accueil critique des postcolonial studies en France
Preview not available

Abstract

Cet article investigue les raisons susceptibles d'éclairer, d'une part, la relative indifférence du champ académique français aux postcolonial et subaltern studies, depuis le début des années 1980 jusqu'au milieu des années 2000 et, d'autre part, le brusque regain d'intérêt pour ces courants, intérêt qui s'est toutefois singularisé par de vives polémiques et, souvent, par une défiance manifeste. En revenant sur quelques axes spéculatifs développés par les postcolonial et subaltern studies et sur les discussions qui ont eu lieu autour de ceux-ci, cette contribution vise à comprendre pourquoi ces courants, finalement marginaux et confinés en France, ont provoqué de telles passions dans l'univers académique. En cherchant à saisir les enjeux scientifiques et politiques de ces débats, cet article a pour but non de défendre en soi les postcolonial et subaltern studies, mais de mettre à jour certaines perspectives, dont les vertus heuristiques n'ont pas été entièrement épuisées dans les recherches francophones. This contribution investigates the reasons that explain the relative indifference of French academics to postcolonial and subaltern studies, from the early 1980s to the mid-2000s, and the sudden and recent resurgence of often highly disputed debates and controversies on these two areas. Looking back over some issues and prospects developed by postcolonial and subaltern studies (and discussions that have developed around them) this contribution examines why these currents, marginalized and confined to France, have caused such passions and distrust or skepticism in the French academic world. Although our aim is not to defend postcolonial and subaltern studies in themselves, we want to explore the scientific but also political aspects that structure these debates.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
129
    129
  • Thumbnail: Page 
130
    130
  • Thumbnail: Page 
131
    131
  • Thumbnail: Page 
132
    132
  • Thumbnail: Page 
133
    133
  • Thumbnail: Page 
134
    134
  • Thumbnail: Page 
135
    135
  • Thumbnail: Page 
136
    136
  • Thumbnail: Page 
137
    137
  • Thumbnail: Page 
138
    138
  • Thumbnail: Page 
139
    139
  • Thumbnail: Page 
140
    140
  • Thumbnail: Page 
141
    141
  • Thumbnail: Page 
142
    142
  • Thumbnail: Page 
143
    143
  • Thumbnail: Page 
144
    144
  • Thumbnail: Page 
145
    145
  • Thumbnail: Page 
146
    146
  • Thumbnail: Page 
147
    147