Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

DEVELOPMENT PROJECTS AND GROWTH UNDER FINANCE DOMINATION: THE CASE OF BRAZIL DURING THE LULA YEARS (2003-2007)

Fabio Stefano Erber
Revue Tiers Monde
Vol. 49, No. 195 (JUILLET-SEPTEMBRE 2008), pp. 597-629
Published by: Armand Colin
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/23593340
Page Count: 33
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Preview not available
Preview not available

Abstract

Le gouvernement de Lula est arrivé au pouvoir à un moment de crise du modèle de développement libéral au Brésil. Il comprit tout de suite qu'il fallait trouver un autre projet de développement et fit plusieurs propositions destinées à retrouver une croissance forte et durable. Le succès de ces « conventions de développement » fut limité et la croissance resta faible et irrégulière. Le concept de « convention de développement » qui s'inscrit dans la tradition de l'économie politique est brièvement exposé au début de l'article. L'article démontre que les deux phénomènes — croissance molle et irrégulière, et absence de projet de développement — ont une origine commune : la domination de la politique économique par une coalition d'intérêts structurés par des taux d'intérêt élevés. Cette domination financière s'exprime dans les politiques monétaires, fiscales et de taux de change menées par la Banque centrale et le ministère des Finances, politiques qui sont justifiées du point de vue de la stabilité des prix, laquelle figure comme une condition préalable à tout projet de développement. Comme les phénomènes de path-dependence (dépendance de sentier institutionnel) jouent un rôle important dans notre démonstration, nous commençons l'étude par une description rapide des conditions politiques et économiques dans lesquelles se sont déroulées les élections de 2002, et des incertitudes qui en ont découlé aux premiers temps de l'administration Lula en 2003. Nous examinons ensuite les diverses stratégies de développement proposées par le gouvernement, les politiques macroéconomiques effectivement mises en œuvre, les chiffres de la croissance pour la période et les contraintes que les politiques macroéconomiques faisaient peser sur la croissance. Nous concluons en interprétant le cas brésilien à la lumière de la récente théorie du développement et de l'expérience d'autres pays, en montrant que la présente convention hégémonique est une « convention de stabilité » et non une « convention de développement ». The paper analyses the attempts of the Lula administration to establish a new development convention in Brazil and argues that the limited and uneven growth achieved during this period can be ascribed to the strength of a coalition of interests structured around very high interest rates paid on the public debt. Such coalition is intellectually and ideologically supported by the prevailing convention about "economic sound fundamentals" and presents strong path-dependence features. The paper argues that the Brazilian case is just an extreme case of a wider species of development. Este articulo analiza los intentos de la administración de Lula para establecer una nueva convención de desarrollo en Brasil y sostiene que el crecimiento limitado e irregular alcanzado durante ese periodo puede ser atribuido a la fuerza de una coalición de intereses estructurada en torno de las muy elevadas tasas de interés pagadas por la deuda publica. Dicha coalición esta intelectual e ideológicamente apoyada en la convención hegemónica sobre los "economic sound fundamentals" y presenta fuertes rasgos de "path-dependence" (dependencia del camino institucional). El artículo sostiene que el caso brasilero es solo un caso extremo de un tipo de desarrollo.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
597
    597
  • Thumbnail: Page 
598
    598
  • Thumbnail: Page 
599
    599
  • Thumbnail: Page 
600
    600
  • Thumbnail: Page 
601
    601
  • Thumbnail: Page 
602
    602
  • Thumbnail: Page 
603
    603
  • Thumbnail: Page 
604
    604
  • Thumbnail: Page 
605
    605
  • Thumbnail: Page 
606
    606
  • Thumbnail: Page 
607
    607
  • Thumbnail: Page 
608
    608
  • Thumbnail: Page 
609
    609
  • Thumbnail: Page 
610
    610
  • Thumbnail: Page 
611
    611
  • Thumbnail: Page 
612
    612
  • Thumbnail: Page 
613
    613
  • Thumbnail: Page 
614
    614
  • Thumbnail: Page 
615
    615
  • Thumbnail: Page 
616
    616
  • Thumbnail: Page 
617
    617
  • Thumbnail: Page 
618
    618
  • Thumbnail: Page 
619
    619
  • Thumbnail: Page 
620
    620
  • Thumbnail: Page 
621
    621
  • Thumbnail: Page 
622
    622
  • Thumbnail: Page 
623
    623
  • Thumbnail: Page 
624
    624
  • Thumbnail: Page 
625
    625
  • Thumbnail: Page 
626
    626
  • Thumbnail: Page 
627
    627
  • Thumbnail: Page 
628
    628
  • Thumbnail: Page 
629
    629