Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

LES ENFANTS PERDUS DE LA COMMUNE

Thomas André
Cultures et Conflits
No. 18, LA VIOLENCE POLITIQUE des ENFANTS (été 1995), pp. 35-48
Published by: L'Harmattan
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/23699173
Page Count: 14
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
LES ENFANTS PERDUS DE LA COMMUNE
Preview not available

Abstract

La Commune de Paris occupe une place particulière dans l'histoire des insurrections parisiennes. Elle est la dernière insurrection jacobine du XIXe siècle, mais, si elle a toujours pour cadre la rue et la barricade, une catégorie d'acteurs qui est censée ne pas participer au jeu politique et social s'intègre au mouvement communaliste : les enfants. Le phénomène n'est certes pas nouveau : depuis 1830, les émeutes et les révolutions de Paris, notamment, ont généré des protagonistes privilégiés, l'ouvrier en blouse; le boutiquier; le gamin des rues; le garde national, qui se range tantôt du côté des insurgés, tantôt du côté de l'ordre; l'armée et les ruraux qui rentrent dans la capitale pour écraser l'insurrection. Il convient de rester très prudent sur cette participation des enfants, et devrait-on ajouter immédiatement, des adolescents à la Commune. La pauvreté des sources d'archives comparée à l'épaisseur des témoignages d'ordre littéraire et journalistique donne à penser que bien des questions resteront sans doute sans réponses. Aucun de ceux qui ont combattu n'a laissé, jusqu'à preuve du contraire, de récit de son « aventure ». Les témoignages, pas toujours de première main, sont donc des regards d'adultes, d'hommes et de femmes sur des classes d'âge dont ils ont une perception apparemment confuse : qui est un enfant, qui est un adolescent, à cette époque?

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
35
    35
  • Thumbnail: Page 
36
    36
  • Thumbnail: Page 
37
    37
  • Thumbnail: Page 
38
    38
  • Thumbnail: Page 
39
    39
  • Thumbnail: Page 
40
    40
  • Thumbnail: Page 
41
    41
  • Thumbnail: Page 
42
    42
  • Thumbnail: Page 
43
    43
  • Thumbnail: Page 
44
    44
  • Thumbnail: Page 
45
    45
  • Thumbnail: Page 
46
    46
  • Thumbnail: Page 
47
    47
  • Thumbnail: Page 
48
    48