Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

THE DEVELOPMENT OF THE BANKING SYSTEM AND MONETARY POLICY IN EGYPT IN THE CONTEXT ON THE OPEN DOOR POLICY / L'EVOLUTION DE LA STRUCTURE DU CREDIT ET DE LA POLITIQUE MONETAIRE EN EGYPTE ET POLITIQUE DE LA PORTE OUVERTE

Clara Caselli
Savings and Development
Vol. 4, No. 4 (1980), pp. 320-341
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/25829755
Page Count: 22
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
THE DEVELOPMENT OF THE BANKING SYSTEM AND MONETARY POLICY IN EGYPT IN THE CONTEXT ON THE OPEN DOOR POLICY / L'EVOLUTION DE LA STRUCTURE DU CREDIT ET DE LA POLITIQUE MONETAIRE EN EGYPTE ET POLITIQUE DE LA PORTE OUVERTE
Preview not available

Abstract

Après environ vingt ans de clotûre de l'économie égyptienne vis-à-vis les pays occidentaux, le Président Sadat décide à partir de 1974, d'achever un changement radical de la politique économique. Ce nouveau cours, ce qu'on appelle la politique de la porte ouverte, débuta avec une libéralisation des lois concernant les investissement étrangers et imposa immédiatement des changements profonds dans la structure du crédit, dans la politique monétaire et dans la politique des changes. L'article analyse en particulier l'importance de la politique monétaire et de crédit pour l'accomplissement de ces changements et les contradictions que le nouveau cours a engendré. Il est certainement trop tôt pour faire un bilan, fût-il provisoire, de cette phase de la porte ouverte, cependant il n'y a aucune doute que à côté des effets positifs, tel que l'amélioration générale des conditions économiques de l'Egypte, il y a eu des problèmes graves tels que la distorsion de la structure des prix, les deséquilibres dans le domaine de l'occupation, le déficit croissant dans le bilan de l'Etat, les carences de fonctionnement du marché des changes, le manque d'infrastructures, un taux d'inflation très élevé, l'insuffisance de resources pour les investissements, etc. Pour chacun de ces points, les Autorités égyptiennes on mis en place, ou sont en train d'étudier, des mesures, et notamment, dans le domaine de la monnaie et des devises, on travaille en trois directions: en essaie d'augmenter le volume des reserves de devises à allouer au développement économique (unification du marché des changes, reduction du volume des échanges qui ne demandent aucun transfert de devises, etc.), on crée des structures, qui puissent faciliter la mobilisation de l'épargne intérieure, et on étudie de stimulants (politique des taux) pour faire rentrer l'épargne des travailleurs égyptiens à l'étranger; suivant les recommandations du Fonds Monétaire International, on essaie de maintenir un valeur stable de la monnaie surtout par des plafonds pour l'expansion du crédit; on ressent l'exigence de contrôler les banques étrangers existantes pour assurer une contribution plus importante de ces dernières à l'augmentation des investissements productifs. Mais souvent, ces quatres aspects se heurtent: par example, le but de contrôler l'inflation est en quelque sorte contradictoire avec la nécessité de pourvoir tous les secteurs de l'économie d'un niveau adéquat de financement, l'exigence de diriger le développement se heurte avec celle de garder un climat d'accueil convenable pour les investissements étrangers, tandis qu'enfin la politique de l'épargne n'est pas toujours compatible avec la politique des investissements et avec les exigences des instituts de crédit, etcetera. Les Autorités égyptiennes, aujourd'hui doivent certainement faire face à une tâche difficile et délicate qui demande une sagesse et un équilibre toujours plus grands, puisque le contexte va devenir de plus en plus complexe à l'intérieur aussi bien que à un niveau international: s'il faut garder la politique d'ouverture, il faudra également augmenter les éléments de contrôle et de programmation, tout en essayant de resoudre les contradictions actuelles et de saufgarder la stabilité monétaire.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
320
    320
  • Thumbnail: Page 
321
    321
  • Thumbnail: Page 
322
    322
  • Thumbnail: Page 
323
    323
  • Thumbnail: Page 
324
    324
  • Thumbnail: Page 
325
    325
  • Thumbnail: Page 
326
    326
  • Thumbnail: Page 
327
    327
  • Thumbnail: Page 
328
    328
  • Thumbnail: Page 
329
    329
  • Thumbnail: Page 
330
    330
  • Thumbnail: Page 
331
    331
  • Thumbnail: Page 
332
    332
  • Thumbnail: Page 
333
    333
  • Thumbnail: Page 
334
    334
  • Thumbnail: Page 
335
    335
  • Thumbnail: Page 
336
    336
  • Thumbnail: Page 
337
    337
  • Thumbnail: Page 
338
    338
  • Thumbnail: Page 
339
    339
  • Thumbnail: Page 
340
    340
  • Thumbnail: Page 
341
    341