Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support

Prime Ministerial Character: An Examination of Mackenzie King's Political Leadership

John C. Courtney
Canadian Journal of Political Science / Revue canadienne de science politique
Vol. 9, No. 1 (Mar., 1976), pp. 77-100
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/3230872
Page Count: 24
  • Read Online (Free)
  • Download ($10.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support
Prime Ministerial Character: An Examination of Mackenzie King's Political Leadership
Preview not available

Abstract

Le caractère politique de Mackenzie King. Mackenzie King est généralement perçu comme ayant été un leader passif, en ce sens qu'il laissait les événements dicter le cours de ses actions. A l'aide de la théorie de James David Barber sur la personnalité des leaders politiques, l'auteur tente d'évaluer le bien-fondé de ce jugement. Cette théorie fait appel à trois facteurs : l'image que le politicien se fait de lui-même (laquelle remonte à son enfance), sa vision du monde (mise au point lors de son adolescence) et son style (établi en début d'âge adulte). Il serait alors possible de prédire le comportement d'un politicien à partir des tendances qu'il a développées au tout début de sa carrière. On peut ainsi prévoir, de façon générale, ce que fera un politicien dans des situations critiques si l'on est informé avec précision sur la méthode qu'il emploie pour prendre des décisions, c'est-à-dire sur les considérations qu'il a tendance à retenir et sur le type de conseil qu'il a tendance à accepter au cours de la prise de décision. Les données analysées par l'auteur, qui proviennent essentiellement des mémoires de Mackenzie King, l'amènent à suggérer qu'il serait plus adéquat de considérer ce dernier plutôt comme un politicien actif que comme un politicien passif.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
[77]
    [77]
  • Thumbnail: Page 
78
    78
  • Thumbnail: Page 
[79]
    [79]
  • Thumbnail: Page 
80
    80
  • Thumbnail: Page 
81
    81
  • Thumbnail: Page 
82
    82
  • Thumbnail: Page 
83
    83
  • Thumbnail: Page 
84
    84
  • Thumbnail: Page 
85
    85
  • Thumbnail: Page 
86
    86
  • Thumbnail: Page 
87
    87
  • Thumbnail: Page 
88
    88
  • Thumbnail: Page 
89
    89
  • Thumbnail: Page 
90
    90
  • Thumbnail: Page 
91
    91
  • Thumbnail: Page 
92
    92
  • Thumbnail: Page 
93
    93
  • Thumbnail: Page 
94
    94
  • Thumbnail: Page 
95
    95
  • Thumbnail: Page 
96
    96
  • Thumbnail: Page 
97
    97
  • Thumbnail: Page 
98
    98
  • Thumbnail: Page 
99
    99
  • Thumbnail: Page 
100
    100