Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

The Application of Method in the Construction of Political Science Theory

M. W. Jackson
Canadian Journal of Political Science / Revue canadienne de science politique
Vol. 5, No. 3 (Sep., 1972), pp. 402-417
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/3231827
Page Count: 16
  • Read Online (Free)
  • Download ($10.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
The Application of Method in the Construction of Political Science Theory
Preview not available

Abstract

Les questions de méthode dans la construction théorique. On veut montrer dans cet article qu'une grande partie du débat actuel entre les << behavioristes >> et les << post-behavioristes >> porte à faux, en ce qu'il repose sur une fausse conception de la science, partagée par les uns et les autres. La question posée est donc : comment ces deux groupes conçoivent-ils la science ? Il est montré que l'image de la science que se font les << post-behavioristes >> découle de celle qui est proposée par les principaux tenants du behaviorisme. Or cette image est fausse en ce qu'elle insiste trop sur la construction théorique par voie inductive. L'examen, à la lumiére de la philosophie des sciences, des notions d'observation, de conceptualisation et de construction théorique montre cette fausseté. Si on fait une distinction analytique entre un contexte de découverte et un contexte de justification, la critique méthodologique du behaviorisme peut être reformulée et néanmoins maintenue, tout en annulant plusieurs aspects importants de la critique << post-behavioristte >>. Tant qu'on ne reformulera pas ainsi la conception de la science partagée par les deux groupes, le débat entre eux demeurera faux. Si on veut le poursuivre et le résoudre de façon féconde, il devra être tranché à partir de la connaissance du monde politique qui est fournie par les deux groupes, et non pas à partir des accusations dramatiques qu'ils échangent entre eux.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
[402]
    [402]
  • Thumbnail: Page 
[403]
    [403]
  • Thumbnail: Page 
404
    404
  • Thumbnail: Page 
405
    405
  • Thumbnail: Page 
406
    406
  • Thumbnail: Page 
407
    407
  • Thumbnail: Page 
408
    408
  • Thumbnail: Page 
409
    409
  • Thumbnail: Page 
410
    410
  • Thumbnail: Page 
411
    411
  • Thumbnail: Page 
412
    412
  • Thumbnail: Page 
413
    413
  • Thumbnail: Page 
414
    414
  • Thumbnail: Page 
415
    415
  • Thumbnail: Page 
416
    416
  • Thumbnail: Page 
417
    417