Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

L'impact patrimonial des offres publiques d'achat et d'échange: Le cas français

Patricia Charlety-Lepers and Mohamed Sassenou
Revue économique
Vol. 45, No. 3, Développements récents de l'analyse économique: XLIIe congrès annuel de l'Association française de science économique (May, 1994), pp. 625-637
DOI: 10.2307/3502351
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/3502351
Page Count: 13
  • Download ($22.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
L'impact patrimonial des offres publiques d'achat et d'échange: Le cas français
Preview not available

Abstract

L'objectif de cet article est d'évaluer l'impact patrimonial des offres publiques d'achat et d'échange en France à la fin des années quatre-vingt. Les résultats obtenus, similaires à ceux des études précédentes réalisées principalement à l'étranger, corroborent la théorie. Les actionnaires des cibles tirent nettement profit des offres publiques, en particulier dans en cas d'OPA et de concurrence entre acquéreurs, le gain réalisé étant toutefois inférieur à celui mis en évidence dans d'autres pays; cette différence peut être attribuée au nombre relativement faible d'offres hostiles en France. Du côté des acquéreurs, l'impact est positif mais non significatif en cas d'OPA, et clairement négatif en cas d'OPE, ce qui confirme l'hypothèse d'un signal défavorable concernant l'acquéreur en cas d'échange de titres; l'effet de la concurrence entre acquéreurs est négligeable. Globalement, il semble que les offres publiques créent de la valeur pour les actionnaires, acquéreurs et cibles confondus. /// The objective of the paper is to evaluate the wealth effects of tender offers in France and to compare the results with previous evidence as well as theoretical predictions. The results generally confirm the theory as well as previous empirical findings. Target shareholders' wealth increases upon tender offer announcement, especially for cash and contested offers, but the gain is lower than documented in other countries: we suggest this may be linked with the small number of hostile bids in France. We report small insignificant gains for acquiring stockholders in the case of cash offers, and significant losses in the case of exchange offers, which confirms the bad signal hypothesis, and we find no impact of competition among bidders. Overall tender offers are value-increasing operations.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
625
    625
  • Thumbnail: Page 
626
    626
  • Thumbnail: Page 
627
    627
  • Thumbnail: Page 
628
    628
  • Thumbnail: Page 
629
    629
  • Thumbnail: Page 
630
    630
  • Thumbnail: Page 
631
    631
  • Thumbnail: Page 
632
    632
  • Thumbnail: Page 
633
    633
  • Thumbnail: Page 
634
    634
  • Thumbnail: Page 
635
    635
  • Thumbnail: Page 
636
    636
  • Thumbnail: Page 
[637]
    [637]