Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

Hausses des barèmes et sorties de l'aide sociale. Les résultats d'une expérience naturelle au Canada

Bernard Fortin, Denis Fougère and Guy Lacroix
Revue économique
Vol. 50, No. 3, Développements récents de l'analyse économique: XLVIIe congrès annuel de l'Association française de science économique 1998 (May, 1999), pp. 451-463
DOI: 10.2307/3502719
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/3502719
Page Count: 13
  • Download ($22.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Hausses des barèmes et sorties de l'aide sociale. Les résultats d'une expérience naturelle au Canada
Preview not available

Abstract

Notre communication propose une évaluation des effets de la réforme d'août 1989 au Québec sur les taux de sortie de l'aide sociale. Cette réforme a conduit à augmenter très fortement les aides sociales versées aux ménages sans enfant de moins de 30 ans afin de les égaliser à celles versées aux ménages comparables de plus de 30 ans. L'analyse non paramétrique montre que seuls les taux de sortie de l'aide sociale semblent avoir été affectés, au moins temporairement, par la réforme. Cette analyse non paramétrique est complétée par l'estimation d'un modèle à hasards proportionnels qui tient compte simultanément des effets des caractéristiques individuelles et des variations de l'environnement institutionnel sur les taux de sortie de l'aide sociale. Nos résultats montrent que l'augmentation très significative des barèmes (de 88 ou 146%, selon les cas) a accru la durée moyenne des épisodes d'aide sociale de 2 à 4,5 mois. /// This paper proposes an evaluation of some effects of the reform of the welfare program that took place in the Province of Quebec in August 1989. This reform abolished the discrimination based on age that applied to the benefits single individuals and childless couples below the age of 30 were entitled to. With the reform, their monthly benefits increased by 88% for singles and by 145% for childless couples. Nonparametric analysis shows that the only transition rates which were affected, at least temporarily, by the reform were the rates of exit from the welfare state. The estimation of a flexible duration model with time-varying covariates such as the welfare benefits, the minimum wage rate and the local unemployment rate, shows that the reform increased the expected duration on welfare from 2 to 4.5 months for eligible recipients.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
451
    451
  • Thumbnail: Page 
452
    452
  • Thumbnail: Page 
453
    453
  • Thumbnail: Page 
454
    454
  • Thumbnail: Page 
455
    455
  • Thumbnail: Page 
456
    456
  • Thumbnail: Page 
457
    457
  • Thumbnail: Page 
458
    458
  • Thumbnail: Page 
459
    459
  • Thumbnail: Page 
460
    460
  • Thumbnail: Page 
461
    461
  • Thumbnail: Page 
462
    462
  • Thumbnail: Page 
463
    463