Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

Les papiers Foccart aux Archives nationales

Pascal Geneste
Vingtième Siècle. Revue d'histoire
No. 78 (Apr. - Jun., 2003), pp. 157-162
DOI: 10.2307/3772580
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/3772580
Page Count: 6
Topics: Archives, Chives
  • Download ($19.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Les papiers Foccart aux Archives nationales
Preview not available

Abstract

Homme de l'ombre, Jacques Foccart a exercé une influence déterminante sur la politique africaine de la France, au temps du général de Gaulle d'abord, sous Georges Pompidou ensuite. Paradoxalement pourtant, cette éminence grise a laissé d'abondantes archives qui permettront aux chercheurs d'écrire une histoire aujourd'hui bien difficile à déchiffrer. Encore convientil de comprendre l'organisation de ces fonds pour se repérer dans une prodigieuse masse documentaire. Le mystère qui entoure les archives politiques naît fréquemment de leur statut juridique particulier qui complique les conditions de leur collecte, des difficultés réglementaires de leur communication ou - plus grave - d'une méconnaissance des attributions précises de l'organisme qui les a produites. On oublie ainsi trop souvent que les archives de Jacques Foccart sont également celles du secrétariat général pour les affaires africaines et malgaches qui régla, au cœur de la Présidence de la République, les relations franco-africaines subsahariennes de 1959 à 1974. Sans leur consultation, l'histoire de ces relations ne continuera à s'écrire que partiellement. Mais les activités de Jacques Foccart furent indissociablement liées à d'autres domaines que l'Afrique: ses archives devraient donc ouvrir des perspectives à l'histoire du politique - notamment du mouvement gaulliste - et à celle du renseignement dans les années 1960 et 1970. /// The mystery around political archives often comes from their particular legal status which complicates the conditions of collection, of the problems of their communication or, even more serious, of the unfamiliarity of the specific attributions of the body that produced them. It is often forgotten that the Jacques Foccart archives are also those of the General Secretary's Office of African and Malagasy Affairs that was responsible for sub-Saharan Franco-African relations from 1959 to 1974. As it was impossible to have access to them, only a partial history of these relations could be written. But Jacques Foccart's activities were tightly caught up in other areas than Africa. His archives should open paths in the history of politics, particularly the Gaullist movement, and in intelligence in the 1960s.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
157
    157
  • Thumbnail: Page 
158
    158
  • Thumbnail: Page 
159
    159
  • Thumbnail: Page 
160
    160
  • Thumbnail: Page 
161
    161
  • Thumbnail: Page 
162
    162