Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Pour une lecture philologique d'une fable de La Fontaine: "Les Vautours et les pigeons" (VII,7)

Jules Brody
Revue d'Histoire littéraire de la France
89e Année, No. 2 (Mar. - Apr., 1989), pp. 179-194
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/40529584
Page Count: 16
  • Read Online (Free)
  • Download ($14.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Pour une lecture philologique d'une fable de La Fontaine: "Les Vautours et les pigeons" (VII,7)
Preview not available

Abstract

La structure binaire et le style antithétique, fréquents dans la littérature de l'époque classique, témoignent d'un regard particulier sur la nature humaine. Par son goût pour la périphrase, son charme et sa limpidité, La Fontaine paraît d'abord une exception. Pourtant, dans les premiers vers de la fable "Les Vautours et les pigeons", la rencontre de Mars et Vénus incite à la recherche de l'intertextualité, qui permettra de reconnaître, sous la fausse simplicité du poème, la dimension morale et philosophique. La "lecture philologique" conduit d'abord au De natura rerum de Lucrèce, puis, par Empédocle, Horace, Montaigne, et finalement la Bible, au rappel des notions de discordia-concors et concordia-discors. Les Fables peignent un monde où les contradictions ne trouvent pas à se résoudre, où les luttes ne sont jamais apaisées. La discorde est, pour La Fontaine, la force qui gouverne les homme et l'univers. C'est la "loi de nature". (La Fontaine, Fables).

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
[179]
    [179]
  • Thumbnail: Page 
180
    180
  • Thumbnail: Page 
181
    181
  • Thumbnail: Page 
182
    182
  • Thumbnail: Page 
183
    183
  • Thumbnail: Page 
184
    184
  • Thumbnail: Page 
185
    185
  • Thumbnail: Page 
186
    186
  • Thumbnail: Page 
187
    187
  • Thumbnail: Page 
188
    188
  • Thumbnail: Page 
189
    189
  • Thumbnail: Page 
190
    190
  • Thumbnail: Page 
191
    191
  • Thumbnail: Page 
192
    192
  • Thumbnail: Page 
193
    193
  • Thumbnail: Page 
194
    194