Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support

Le déterminisme est-il réfuté ? Analyse de la critique poppérienne du déterminisme scientifique dans The Open Universe

Alain Boutot
Revue de Métaphysique et de Morale
93e Année, No. 4, RAISON CRITIQUE RAISON THÉORIQUE (Octobre-Décembre 1988), pp. 489-512
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/40903002
Page Count: 24
  • Read Online (Free)
  • Download ($14.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support
Le déterminisme est-il réfuté ? Analyse de la critique poppérienne du déterminisme scientifique dans The Open Universe
Preview not available

Abstract

L'article montre que l'idée développée par Popper dans The Open Universe, et reprise par d'autres, selon laquelle la physique moderne serait foncièrement indéterminisme, repose en réalité sur une conception erronée du déterminisme. Popper n'a pas de mal à montrer que l'état initial d'un système n'étant jamais connu avec une précision absolue, il est impossible de prédire avec certitude son évolution future. Mais cela ne signifie pas pour autant que le déterminisme soit réfuté. Popper s'est attaqué à une des conséquences du déterminisme, à savoir la prédictïbilité universelle, mais il laisse intact le coeur même de la doctrine du déterminisme, c'est-à-dire l'idée que chaque événement suit de manière univoque celui qui le précède. La mécanique classique est déterministe, la relativité restreinte est déterministe, et la mécanique quantique elle-même, à condition toutefois de laisser de côté l'épineux problème de l'opération de mesure, est déterministe. The article deals with an idea developed by Popper in The Open Universe, and supported afterwards by some others. Indeed, according to them, modern physics would be basically indeterministic. This idea rests in fact on a wrong conception of determinism. Popper has no difficulty in showing that, as the initial state of a system is never known with an absolute accuracy, one cannot predict with certainty what will come of it But that does not mean that determinism is refuted Popper has critized one of the consequences of determinism, that is universal predictibility, but he retains the main idea of the doctrine of determinism, which means that each event follows univocally the one which preceeds it. Classical mechanics is deterministic, special relativity is deterministic, and quantum mechanics itself is deterministic too, provided that the difficult problem of the act of measurement is put aside.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
489
    489
  • Thumbnail: Page 
490
    490
  • Thumbnail: Page 
491
    491
  • Thumbnail: Page 
492
    492
  • Thumbnail: Page 
493
    493
  • Thumbnail: Page 
494
    494
  • Thumbnail: Page 
495
    495
  • Thumbnail: Page 
496
    496
  • Thumbnail: Page 
497
    497
  • Thumbnail: Page 
498
    498
  • Thumbnail: Page 
499
    499
  • Thumbnail: Page 
500
    500
  • Thumbnail: Page 
501
    501
  • Thumbnail: Page 
502
    502
  • Thumbnail: Page 
503
    503
  • Thumbnail: Page 
504
    504
  • Thumbnail: Page 
505
    505
  • Thumbnail: Page 
506
    506
  • Thumbnail: Page 
507
    507
  • Thumbnail: Page 
508
    508
  • Thumbnail: Page 
509
    509
  • Thumbnail: Page 
510
    510
  • Thumbnail: Page 
511
    511
  • Thumbnail: Page 
512
    512