Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support

Vérifacteurs pour des vérités modales

David M. Armstrong
Revue de Métaphysique et de Morale
No. 4, Métaphysique et ontologie : perspectives contemporaines (OCTOBRE-DÉCEMBRE 2002), pp. 491-507
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/40903903
Page Count: 17
  • Read Online (Free)
  • Download ($14.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
If you need an accessible version of this item please contact JSTOR User Support
Vérifacteurs pour des vérités modales
Preview not available

Abstract

Revenant sur la question des vérifacteurs, D. Armstrong demande ici d'abord comment concilier le maximalisme (toute vérité a un vérifacteur) et la relation de nécessitation (toute vérité contingente peut servir de vérifacteur pour une vérité nécessaire quelconque). L'A. examine quel sens métaphysique donner à la notion d'implication, et s'il y a un sens à admettre une contingence de re. Il traite à ce niveau des possibilités pures, examine le cas des aliens chez David Lewis, puis pose la question de savoir s'il est contingent de dire qu'il y a de l'être plutôt que rien. L'exposé le conduit à traiter du cas des vérifacteurs pour les vérités nécessaires, mais adopte une thèse possibiliste pour les sujets de la science démonstrative. Il se clôt par un examen du genre de nécessité transcatégorielle (et métaphysique) qui est implicite à la généralisation des vérifacteurs. The A. wants to reconcile maximalisme about truthmakers (every truth has a truthmaker) and the relation of necessitation (every contingent truth can be used in a truthmaker for a necessary truth). He investigates the metaphysical sense of the implication and whether one can admit de re contingency. He examines the pure possibilities and the case of alien properties according with David Lewis and studies whether it is contingent that there is something rather than nothing. He analyses the truthmakers of necessary truths and adopts a possibilist thesis for matters of demonstrative science. He concludes with the transcategorial (and metaphysical) necessity which is implicit in the generalization of truthmakers.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
491
    491
  • Thumbnail: Page 
492
    492
  • Thumbnail: Page 
493
    493
  • Thumbnail: Page 
494
    494
  • Thumbnail: Page 
495
    495
  • Thumbnail: Page 
496
    496
  • Thumbnail: Page 
497
    497
  • Thumbnail: Page 
498
    498
  • Thumbnail: Page 
499
    499
  • Thumbnail: Page 
500
    500
  • Thumbnail: Page 
501
    501
  • Thumbnail: Page 
502
    502
  • Thumbnail: Page 
503
    503
  • Thumbnail: Page 
504
    504
  • Thumbnail: Page 
505
    505
  • Thumbnail: Page 
506
    506
  • Thumbnail: Page 
507
    507