Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Les hiérarchies de l'honneur. Avatars d'une grille conceptuelle à la fin du Moyen Âge : Mézières et le Pseudo-Denys

Joël Blanchard
Revue Historique
T. 310, Fasc. 4 (648) (Octobre 2008), pp. 789-817
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/40958281
Page Count: 29
  • Read Online (Free)
  • Download ($14.00)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Les hiérarchies de l'honneur. Avatars d'une grille conceptuelle à la fin du Moyen Âge : Mézières et le Pseudo-Denys
Preview not available

Abstract

Les mots vivent et meurent : il en est ainsi de « hiérarchie » rejeté aujourd'hui par les sciences sociales au profit de termes plus techniques ; le mot connaît pourtant un grand succès au Moyen Âge dès le VIIIe siècle, grâce au Pseudo-Denys, et il est encore utilisé au XIVe siècle par l'auteur du Songe du Viel Pelerin, Philippe de Mézières. L'adoption de la grille d'analyse dionysienne sert plus que jamais à donner de la société une conception psychologique globale. Reducere per media ad unum, tel est postulat du Pseudo-Denys. Cette grille nouvelle sert opportunément à la fin du Moyen Âge dans un contexte de réforme et de croisade. Certes, les trois hiérarchies y sont quelque peu bousculées : on passe de trois à quatre hiérarchies, mais ce changement est voulu. La hiérarchie supplémentaire, dédoublement du studium ou ajout à celui-ci, est amenée par le rôle grandissant de l'institution judiciaire. Le but du retour ultérieur à l'Un est, grâce au Pseudo-Denys et à l'alchimie morale, la découverte de l' « élixir » , de la « pierre philosophale », objets d'une quête résumés en une formule, l' « honneur du Christ », devenu l'honneur de l'humanité entière rassemblée en un unique destin. Voilà comment, à travers un songe, l'utilisation du Pseudo-Denys, inspirée par le nominalisme du temps et par un pragmatisme mystique, permet de porter un regard aigu sur les transformations de la rationalité médiévale.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
[789]
    [789]
  • Thumbnail: Page 
790
    790
  • Thumbnail: Page 
791
    791
  • Thumbnail: Page 
792
    792
  • Thumbnail: Page 
793
    793
  • Thumbnail: Page 
794
    794
  • Thumbnail: Page 
795
    795
  • Thumbnail: Page 
796
    796
  • Thumbnail: Page 
797
    797
  • Thumbnail: Page 
798
    798
  • Thumbnail: Page 
799
    799
  • Thumbnail: Page 
800
    800
  • Thumbnail: Page 
801
    801
  • Thumbnail: Page 
802
    802
  • Thumbnail: Page 
803
    803
  • Thumbnail: Page 
804
    804
  • Thumbnail: Page 
805
    805
  • Thumbnail: Page 
806
    806
  • Thumbnail: Page 
807
    807
  • Thumbnail: Page 
808
    808
  • Thumbnail: Page 
809
    809
  • Thumbnail: Page 
810
    810
  • Thumbnail: Page 
811
    811
  • Thumbnail: Page 
812
    812
  • Thumbnail: Page 
813
    813
  • Thumbnail: Page 
814
    814
  • Thumbnail: Page 
815
    815
  • Thumbnail: Page 
816
    816
  • Thumbnail: Page 
817
    817