Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Public Administration Courses for Overseas Government Servants: An Experiment in Administrative Training / COURS D'ADMINISTRATION PUBLIQUE ORGANISES AU BENEFICE DE FONCTIONNAIRES D'OUTRE-MER

A. E. LIVINGSTONE
Civilisations
Vol. 10, No. 1 (1960), pp. 32-38
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/41230422
Page Count: 7
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Public Administration Courses for Overseas Government Servants: An Experiment in Administrative Training / COURS D'ADMINISTRATION PUBLIQUE ORGANISES AU BENEFICE DE FONCTIONNAIRES D'OUTRE-MER
Preview not available

Abstract

Au début de 1948, le Gouvernement laotien envoya trois petits groupes de fonctionnaires respectivement en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en France, afin d'y suivre une formation qui leur permette de dégager les méthodes et les pratiques d'organisation administrative les mieux adaptées aux besoins de leur pays. C'est ainsi que dix fonctionnaires laotiens de grade inférieur furent envoyés à l'Université de Manchester en octobre 1958, avec des bourses du Plan de Colombo, pour y suivre un enseignement spécial d'une durée de sept mois. Mais le British Council organisa d'abord pour eux un cours accéléré d'anglais, d'une durée de trois mois. Un second groupe de 12 fonctionnaires de grade plus élevé, originaires d'Indonésie, de Birmanie et des Philippines, suivit des cours parallèles à partir de janvier 1959. A leur retour, la plupart des membres des deux groupes passèrent deux semaines en Inde pour y étudier l'administration des projets de communauté entrepris par le gouvernement indien. L'enseignement donné à Manchester en 1958-59 revêtait un caractère expérimental. Il poursuivait deux buts principaux. a) définir le type de formation administrative le mieux adapté aux problèmes que rencontrent les fonctionnaires publics dans les pays sous-développés d'Asie ; b) déterminer sous quelle forme l'expérience britannique en matière d'administration publique était applicable aux situations fort diverses représentées au sein du groupe d'étudiants. Ces objectifs furent poursuivis de trois façons : 1. Travail en classe, mais plutôt sous forme de discussions que de cours formels. Les sujets d'étude, centrés sur la contribution possible de la science occidentale et du développement technique aux besoins des pays sous-développés, étaient les suivants : administration publique anglaise et comparée, administration sociale (organisation de services publics en matière de bien-être social), éléments de planification, économie agricole, travaux pratiques d'administration. En outre, des représentants d'organismes publics et privés rencontraient les étudiants pour discuter avec eux de l'administration de ces organismes. 2. Rattachement des étudiants, pendant une période de trois à six semaines, à diverses administrations centrales, locales et privées. 3. Discussion en groupes et surveillance individuelle, permettant de vérifier que le programme de formation était bien adapté aux besoins des différents étudiants. L'expérience de 1958-59 a permis de dégager les observations suivantes : 1. Un cours universitaire d'administration publique pour fonctionnaires d'outre-mer doit être réservé à des étudiants ayant une certaine maturité, basée sur leurs études antérieures et sur leur expérience professionnelle. Il est destiné à des fonctionnaires exerçant certaines responsabilités, âgés de 25 à 38 ans, et possédant bien l'anglais. 2. A l'avenir, le nombre d'étudiants sera limité à 15, afin que la surveillance individuelle des étudiants et les discussions en groupe produisent tous leurs fruits. 3. Le rattachement des étudiants à une administration joue un rôle capital, en illustrant le cours de principes d'administration et l'enseignement théorique en général. Cette année, l'Université maintiendra des contacts réguliers avec les administrations qui acceptent de prendre des étudiants, tant avant qu'après le placement de ceux-ci. De temps à autre, les professeurs rencontrent à l'Université même, des fonctionnaires publics supérieurs, ce qui leur permet de profiter des suggestions émises par les administrations elles-mêmes. 4. Les étudiants, au bout d'un certain temps, n'hésitent pas à discuter avec franchise des principes et des pratiques de l'administration tant en Grande-Bretagne que dans leur propre pays. 5. Au cours des années à venir, les travaux pratiques seront rendus plus vivants encore ; les étudiants y joueront un « rôle » , basé sur des situations professionnelles qu'ils détermineront eux-mêmes sur la base des problèmes qu'ils rencontrent chez eux. Un cours de « méthodes de recherche en matière sociale » sera institué. 7. Le cours devrait être prolongé dans la mesure où les finances le permettraient. On a déjà tenu compte de ces considérations pour l'élaboration du programme de 1959-60. Cete année, les étudiants viennent des pays suivants : Philippines, Thailande, Indonésie, Iran, Costa Rica, Soudan, Ethiopie et Birmanie, grâce à des bourses offertes par l'Organisation Centrale du Traité, la Fondation pour l'Assistance mutuelle en Afrique et le Plan de Colombo. Au cours des années à venir, le programme sera modifié à la lumière de l'évaluation qui en sera faite par les étudiants eux-mêmes. Ceux-ci, à la fin du cours, sont en effet appelés à faire le point, verbalement et par écrit, du profit qu'ils ont tiré de cet enseignement en leur qualité de fonctionnaires. Ces données dont discutées par le personnel universitaire et par les fonctionnaires supérieurs. Il sera ainsi tenu compte des besoins toujours renouvelés que posent des pays en évolution rapide.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
32
    32
  • Thumbnail: Page 
33
    33
  • Thumbnail: Page 
34
    34
  • Thumbnail: Page 
35
    35
  • Thumbnail: Page 
36
    36
  • Thumbnail: Page 
37
    37
  • Thumbnail: Page 
38
    38