Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

CERAMIC PRODUCTION AND ITS IMPLICATIONS FOR THE SOCIOPOLITICAL ORGANIZATION OF THE SUSE PHASE SUSIANA

Judith C. BERMAN
Paléorient
Vol. 13, No. 2 (1987), pp. 47-60
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/41492254
Page Count: 14
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
CERAMIC PRODUCTION AND ITS IMPLICATIONS FOR THE SOCIOPOLITICAL ORGANIZATION OF THE SUSE PHASE SUSIANA
Preview not available

Abstract

The 'complex chiefdom' concept is reconsidered and used to evaluate the archaeological evidence for the sociopolitical organization of the Suse Phase Susiana Plain in southwestern Iran. Several lines of evidence, including a neutron activation analysis (NAA) study of 103 black-on-buff Suse Phase ceramics from various sites on the Susiana Plain, support the notion that the plain was organized as a complex chiefdom. While the NAA data present some methodological problems, ceramics from many of the smaller sites are chemically homogeneous. However, the considerable chemical variability in the 32 samples from the Susa Nécropole suggests that the vessels were imported to Susa from settlements on the plain. The significance of these results in terms of sociopolitical organization and ceramic production are explored. Le concept de « chefferie complexe » est ré-examiné et utilisé pour évaluer les données archéologiques concernant l'organisation socio-politique de la Susiane (Iran du Sud-Ouest) lors de la phase Suse A. L'analyse par activation neutronique a été effectuée sur 103 tessons à décor « noir sur chamois » de la phase Suse A provenant de divers sites de la plaine de Susiane. Les argiles utilisées dans la poterie « chamois » du 5 e millénaire sont assez homogènes. Cependant les analyses statistiques, effectuées à partir des résultats obtenus par activation neutronique en utilisant le coefficient de déviation (écart-type divisé par la moyenne du groupe) suggèrent fortement une production locale de la céramique sur plusieurs des plus petits sites; les échantillons de chaque site sont en effet chimiquement très homogènes. En revanche, lorsque l'on effectue des comparaisons site à site ou lorsque les céramiques à décor « noir sur chamois » de Susiane sont regroupées par région ou par décor, elles montrent une variabilité chimique plus forte. Beaucoup plus significatifs sont les 32 échantillons de la Nécropole de Suse analysés qui montrent une variabilité chimique considérable. Il peut ainsi être suggéré que les vases de Suse pourraient ne pas avoir été fabriqués surplace. Qui plus est, ces indications laissent même supposer que des céramiques très élaborées étaient produites localement puis apportées vers un lieu qui, d'après l'évidence archéologique, parait être un centre religieux. Les données de l'analyse par activation neutronique sont corrélées à d'autres éléments se rapportant à l'organisation socio-politique de la phase Suse, que ce soit la production de céramique ou d'autres objets, le mode d'implantation des établissements, les différents traitements réservés aux morts, ou les relations stylistiques et fonctionnelles de la glyptique sans oublier les comparaisons ethnographiques. Cet ensemble d'informations permet d'inférer que la Susiane était organisée pendant la phase Suse en chefferie complexe, très hiérarchisée.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
47
    47
  • Thumbnail: Page 
48
    48
  • Thumbnail: Page 
49
    49
  • Thumbnail: Page 
50
    50
  • Thumbnail: Page 
51
    51
  • Thumbnail: Page 
52
    52
  • Thumbnail: Page 
53
    53
  • Thumbnail: Page 
54
    54
  • Thumbnail: Page 
55
    55
  • Thumbnail: Page 
56
    56
  • Thumbnail: Page 
57
    57
  • Thumbnail: Page 
58
    58
  • Thumbnail: Page 
59
    59
  • Thumbnail: Page 
60
    60