Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

SOCIAL STUDIES EDUCATION IN SWEDEN: THE CASE OF GOTHENBURG

Barbro Lennéer-Axelson and Barbo Lennéer-Axelson
Canadian Journal of Social Work Education / Revue canadienne d'éducation en service social
Vol. 6, No. 1 (1980), pp. 113-119
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/41658885
Page Count: 7
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
SOCIAL STUDIES EDUCATION IN SWEDEN: THE CASE OF GOTHENBURG
Preview not available

Abstract

Les premiers cours destinés aux travailleurs sociaux ont été inaugurés en 1921 à l'Institut d'études sociales de Stockholm. En 1941. un programme équivalent a été instauré à l'Institut d'études sociales de Gothenburg. A cette époque, le cours comprenait cinq semestres et il fallait une année d'expérience pratique pour y être admis. Parmi les résultats d'une réorganisation qui eut lieu en 1964, on signale la promotion des anciens Instituts d'études sociales au statut de Collèges d'études sociales. Le program me fut élargi de cinq à sept semestres et l'on abandonna l'exigence d'une année d'expérience pratique. Une nouvelle réorganisation fut entreprise en 1974 — à la suite du Rapport sur la formation en études sociales (Rapport SLU). En 1977, on proposa un programme revisé qui est actuellement adopté dans les six Collèges d'études sociales de Suède et qu'on a incorporé dans le système universitaire. Les collèges dispensent essentiellement les mêmes programmes, c'-à-d. trois ans et demi d'étude, y compris deux périodes de six mois de stage. Le Collège d'études sociales de Gothenburg offre deux spécialisations, l'une en service social et l'autre en administration. Le collège compte quelque I 500 étudiants, dont les deux tiers choisissent le service social. La spécialisation en service social ouvre la voie à des carrières de travailleur social, d'agent de bien-être social, dans les hôpitaux et les écoles, de conseiller familial, de fonctionnaire de prison, de délégué à la liberté surveillée, de directeur du personnel et d'inspecteur de la santé industrielle. La spécialisation en administration conduit à des carrières de directeur ou d'administrateur de systèmes scolaires, de conseils scolaires et municipaux. Il y a d'autres carrières possibles, par exemple directeur de budgets, directeur adjoint de budgets, payeur, comptable d'école ou de bien-être, etc. D'autres diplômés de la spécialisation en administration trouveront encore des emplois dans le secteur de la planification administrative au service de l'Etat ou de gouvernements locaux, surtout dans le dernier domaine. La gestion du personnel est une autre fonction qui attire des diplômés des deux spécialisations en service social ou en administration. Jusqu'à présent, la spécialisation en administration n'offre pas de programmes de cycles avancés, mais il est évident qu'il faut en créer. On a récemment mis sur pied un programme d'études post-universitaires dans la spécialisation en service social. L'article qui suit porte surtout sur ce dernier programme d'étude.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
113
    113
  • Thumbnail: Page 
114
    114
  • Thumbnail: Page 
115
    115
  • Thumbnail: Page 
116
    116
  • Thumbnail: Page 
117
    117
  • Thumbnail: Page 
118
    118
  • Thumbnail: Page 
119
    119