Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Screening for Disease in Hospital and Clinic Populations

PETER C. GORDON
Canadian Journal of Public Health / Revue Canadienne de Santé Publique
Vol. 57, No. 6 (JUNE 1966), pp. 249-259
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/41983895
Page Count: 11
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Screening for Disease in Hospital and Clinic Populations
Preview not available

Abstract

Le dépistage d'une maladie chronique, à son stage présymptomatique, offre le plus grand espoir de guérison ou de prévention de la progression d'une incapacité débilitante. Les techniques du dépistage permettent de découvrir, aux fins de diagnostic, un nombre relatif d'individus probablement porteurs d'anomalies d'un groupe beaucoup plus considérable qui en sont exempts. Tous les programmes de dépistage devraient être évalués au point de vue du rendement obtenu et espéré ainsi que pour la portée sur le personnel et les facilités requises pour établir un diagnostic. Le rendement et les exigences d'un diagnostic dépendent du nombre de personnes choisies, de la fréquence globale de la maladie à l'étude et des modifications de la sensibilité et de la spécificité des épreuves employées. Lors de l'élaboration d'un programme de dépistage en masse de la population générale, l'un doit juger soigneusement les répercussions probables sur les services de diagnostic. Du fait que plusieurs techniques de dépistage sont disponibles, l'on a pris en délibération un certain nombre de facteurs qui peuvent servir de base aux décisions prises en rapport avec les épreuves particulières employées, le genre de dépistage choisi et les groupes de population examinés. Il est reconnu que les patients dans les hôpitaux et dans les cliniques consistent en deux groupes qui présentent les risques les plus élevés. Il y aura avantage de les soumettre à ces procédures de dépistage. Les techniques de dépistage employées couramment devraient être ré-êvaluées avec un esprit critique. En outre, d'autres procédures de dépistage devraient être appliquées d'une façon routinière à des groupes choisis dans les hôpitaux et les cliniques. Dans le but de promouvoir et faciliter cette phase importante des soins du patient, nous proposons que des équipes spécialisées en dépistage de la maladie soient organisées dans les hôpitaux et les cliniques. En plus d'assumer la tâche de pratiquer de nombreuses épreuves de routine, ces équipes pourraient être chargées de fonctions importantes telles que l'enseignement, la démonstration, l'évaluation et la recherche.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
249
    249
  • Thumbnail: Page 
250
    250
  • Thumbnail: Page 
251
    251
  • Thumbnail: Page 
252
    252
  • Thumbnail: Page 
253
    253
  • Thumbnail: Page 
254
    254
  • Thumbnail: Page 
255
    255
  • Thumbnail: Page 
256
    256
  • Thumbnail: Page 
257
    257
  • Thumbnail: Page 
258
    258
  • Thumbnail: Page 
259
    259