Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Utilisation des services dentaires de façon préventive par les mères immigrantes au Québec

Christophe Bedos, Jean-Marc Brodeur, Mike Benigeri and Marie Olivier
Canadian Journal of Public Health / Revue Canadienne de Santé Publique
Vol. 95, No. 3 (MAY/JUNE 2004), pp. 219-223
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/41994340
Page Count: 5
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Utilisation des services dentaires de façon préventive par les mères immigrantes au Québec
Preview not available

Abstract

Objectifs : Des études réalisées au Canada montrent que les immigrants récents tendent à sous-utiliser les services préventifs fournis par le système de santé. L'objectif de cette étude était de savoir si ce phénomène s'appliquait aussi aux soins dentaires. Méthodes : L'échantillon comprenait 5 795 femmes vivant au Québec et âgées de 30 à 44 ans. Ces personnes complétèrent à leur domicile un questionnaire auto-administré qui portait sur leur statut en regard de l'immigration et sur leurs habitudes de consultation du dentiste. Dans les analyses, nous avons comparé le comportement d'utilisation de différents groupes : les immigrantes récentes (10 ans ou moins au Canada), les immigrantes de longue date (plus de 10 ans) et les Canadiennes d'origine. Résultats : 55 % des immigrantes récentes déclarent consulter le dentiste de manière préventive, contre 69 % des immigrantes de longue date et 76 % des non-immigrantes. La barrière financière explique en partie ces différences car les familles immigrantes ont souvent des revenus modestes et disposent rarement d'une couverture dentaire. Néanmoins, la possession d'une assurance dentaire privée ne suffit pas à combler l'écart entre immigrantes et non-immigrantes, ce qui suggère l'existence d'une barrière culturelle dans l'accès aux soins buccodentaires. Conclusions : La sous-utilisation des services préventifs par les immigrants ne touche donc pas seulement le domaine médical, elle concerne aussi le domaine dentaire. Aussi, afin de faciliter leur adaptation au système de santé, nous encourageons l'État à leur fournir des services dentaires gratuits et adaptés à leur culture d'origine.Objectifs : Des études réalisées au Canada montrent que les immigrants récents tendent à sous-utiliser les services préventifs fournis par le système de santé. L'objectif de cette étude était de savoir si ce phénomène s'appliquait aussi aux soins dentaires. Méthodes : L'échantillon comprenait 5 795 femmes vivant au Québec et âgées de 30 à 44 ans. Ces personnes complétèrent à leur domicile un questionnaire auto-administré qui portait sur leur statut en regard de l'immigration et sur leurs habitudes de consultation du dentiste. Dans les analyses, nous avons comparé le comportement d'utilisation de différents groupes : les immigrantes récentes (10 ans ou moins au Canada), les immigrantes de longue date (plus de 10 ans) et les Canadiennes d'origine. Résultats : 55 % des immigrantes récentes déclarent consulter le dentiste de manière préventive, contre 69 % des immigrantes de longue date et 76 % des non-immigrantes. La barrière financière explique en partie ces différences car les familles immigrantes ont souvent des revenus modestes et disposent rarement d'une couverture dentaire. Néanmoins, la possession d'une assurance dentaire privée ne suffit pas à combler l'écart entre immigrantes et non-immigrantes, ce qui suggère l'existence d'une barrière culturelle dans l'accès aux soins buccodentaires. Conclusions : La sous-utilisation des services préventifs par les immigrants ne touche donc pas seulement le domaine médical, elle concerne aussi le domaine dentaire. Aussi, afin de faciliter leur adaptation au système de santé, nous encourageons l'État à leur fournir des services dentaires gratuits et adaptés à leur culture d'origine. Objectives: Studies conducted in Canada show that recent immigrants tend to under-utilize preventive services provided by the health care system. The objective of our study was to learn whether this phenomenon also applies to dental care. Methods: Our sample was composed of 5,795 women who live in Quebec and are between 30 and 44 years old. These women filled out a self-administered questionnaire regarding their immigration status and their habits concerning dental visits. In our analyses, we compared the use of dental services of recent immigrants (10 years or less in Canada), long-term immigrants (more than 10 years), and non-immigrants (Canadians of origin). Results: 55% of recent immigrants are preventive service users compared to 69% of long-term immigrants and 76% of non-immigrants. The financial barrier partly explains this result: immigrants often have a modest income and rarely benefit from dental coverage. However, having private dental insurance does not in itself explain the gap between these groups. This suggests that there is a cultural barrier in dental services access. Conclusions: Under-use of preventive services by immigrants is not limited to the medical field, it extends to dental services as well. In order to facilitate immigrants' adaptation to the health system, we recommend that the government provide them with free dental services that respect their culture.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
219
    219
  • Thumbnail: Page 
220
    220
  • Thumbnail: Page 
221
    221
  • Thumbnail: Page 
222
    222
  • Thumbnail: Page 
223
    223