Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

The Virtual Memorial: Temporality, Interactivity, and the Internet

Annie Gérin
RACAR: revue d'art canadienne / Canadian Art Review
Vol. 31, No. 1/2 (2006), pp. 42-54
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/42631168
Page Count: 13
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
The Virtual Memorial: Temporality, Interactivity, and the Internet
Preview not available

Abstract

Selon Gregory Ulmer et Shoshana Felman, le monde contemporain serait caractérisé par la multiplication des désastres à grande échelle et des traumatismes vécus de façon collective (l'Holocauste, le 9-Septembre, la pandémique du SIDA, la présente guerre en Iraq, etc.). Le traumatisme serait désormais l'expérience collective la plus communicable entre diverses générations et au-delà des frontières géopolitiques. Faisant écho à ces propos, un nombre important d'œuvres d'art conçues spécifiquement pour l'Internet mettent en lumière les phénomène associés à la commémoration des tragédies planétaires et des traumatismes collectifs, considérés comme fondamentaux dans la formation des identités et des communautés contemporaines. Ces œuvres, qui adaptent la forme du monument, de l'œuvre commémorative ou du témoignage ne font cependant pas la chronique du désastre. Elles assujettissent plutôt les caractéristiques formelles, techniques et rhétoriques propres à l'art numérique à un projet précis, celui de démontrer l'importance globale de la situation de crise, ainsi que la nature dialectique du traumatisme collectif et du tissu associatif au sein duquel se forme la mémoire. Cet article propose que l'Internet fournit un site idéal pour la création d'un art commémoratif qui s'adresse à des publics délocalisés. Dans ce contexte, les propriétés temporelles et d'interactivité qui sont caractéristiques de l'art numérique invoquent le processus de la mémoire et affranchissent l'activité commemorative du lieu physique et des contraintes géopolitiques qui le sous-tendent.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
42
    42
  • Thumbnail: Page 
43
    43
  • Thumbnail: Page 
44
    44
  • Thumbnail: Page 
45
    45
  • Thumbnail: Page 
46
    46
  • Thumbnail: Page 
47
    47
  • Thumbnail: Page 
48
    48
  • Thumbnail: Page 
49
    49
  • Thumbnail: Page 
50
    50
  • Thumbnail: Page 
51
    51
  • Thumbnail: Page 
52
    52
  • Thumbnail: Page 
53
    53
  • Thumbnail: Page 
54
    54