Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

The importance of scaling of multivariate analysis in ecological studies

Pedro R. PERES-NETO and Donald A. JACKSON
Écoscience
Vol. 8, No. 4 (2001), pp. 522-526
Published by: Taylor & Francis, Ltd.
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/42901369
Page Count: 5
  • Download ($54.00)
  • Cite this Item
The importance of scaling of multivariate analysis in ecological studies
Preview not available

Abstract

Principal component scores are used widely in summarizing information from ecological data sets, but little attention has been given to the scaling methods producing them. We describe the most common scales and how their properties can contribute dramatically to pattern interpretation. We applied morphological null models to present a case where a method commonly applied by community ecologists shows contradictory results (rejection or not) depending on the particular scaling choice in producing PC scores. Our intention is not to condemn the use of PC scores but to call attention to the fact that different scaling methods emphasize different aspects of the data. The contradictions in results found by our null models, and possibly in the literature, are simply the consequence of different hypotheses being tested. In order to provide general guidelines, we discuss the adequacy of different scaling methods when analyzing particular ecological situations. Les composantes principales sont souvent utilisées pour résumer l'information contenue dans des jeux de données écologiques, mais peu d'attention a jusqu'ici été portée aux méthodes de mise à l'échelle les produisant. Nous décrivons les échelles les plus communes et la façon dont leurs propriétés peuvent contribuer significativement à l'interprétation des patrons observés. Nous avons appliqué des modèles neutres morphologiques afin de présenter un cas pour lequel la méthode utilisée couramment par les écologistes des communautés montre des résultats contradictoires (rejet ou pas) dépendamment de l'échelle choisie pour produire les composantes principales. Notre intention n'est pas de condamner l'usage des composantes principales, mais plutôt d'attirer l'attention sur le fait que différentes méthodes de mise à l'échelle mettent l'accent sur différents aspects des données. Ainsi, les contradictions rencontrées dans les résultats de nos modèles neutres, et aussi dans la littérature, sont seulement reliées au fait que différentes hypothèses sont testées dans chacun des cas. De façon à fournir un guide général, nous discutons de la pertinence de différentes méthodes de mise à l'échelle pour l'analyse de situations écologiques particulières.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
[522]
    [522]
  • Thumbnail: Page 
523
    523
  • Thumbnail: Page 
524
    524
  • Thumbnail: Page 
525
    525
  • Thumbnail: Page 
526
    526