Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

L'ÉCRITURE COMME MODALITÉ D'EXERCICE DU MÉTIER POLITIQUE

CHRISTIAN LE BART
Revue française de science politique
Vol. 48, No. 1 (FÉVRIER 1998), pp. 76-96
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/43119586
Page Count: 21
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
L'ÉCRITURE COMME MODALITÉ D'EXERCICE DU MÉTIER POLITIQUE
Preview not available

Abstract

Les hommes politiques français publient de plus en plus, et empruntent à des « genres » de plus en plus diversifiés: livres-programmes, témoignages, mémoires, biographies historiques, et même romans à l'occasion. On peut rendre compte de cette production en établissant des correspondances entre rôles politiques et « genre » ou registre d'écriture. Si tous les hommes politiques ne publient pas, la simple « écrivance » politique est le fait d'un nombre croissant de professionnels de ce secteur, et elle peut s'analyser comme une façon d'accomplir le métier politique. En revanche, le choix de la biographie historique ou de l'autobiographie intimiste exprime une distance au rôle qui vaut stratégie de distinction. On retrouve une singularité française dans l'affinité entre rôle présidentiel et monde littéraire. La réception journalistique et critique des livres politiques se montre, elle, particulièrement vigilante. French politicians are increasingly publishing books of increasingly diverse kinds: programmatic statements, testimonies, memoirs, historical biographies, and even novels. It is possible to review that production by establishing relations between the politicians' roles and the nature of their writings. Not all politicians publish books, but writing is being done by a growing number of professionals, and it can be analyzed as one way of carrying out the political profession. On the other hand, the choice of historical biography or that of intimate autobiography expresses a distance from the role which amounts to a strategy of distinction. The French singularity is manifested in the affinity between the presidential role and the literary world. Media reception and literary criticism of political books are particularly vigilant.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
76
    76
  • Thumbnail: Page 
77
    77
  • Thumbnail: Page 
78
    78
  • Thumbnail: Page 
79
    79
  • Thumbnail: Page 
80
    80
  • Thumbnail: Page 
81
    81
  • Thumbnail: Page 
82
    82
  • Thumbnail: Page 
83
    83
  • Thumbnail: Page 
84
    84
  • Thumbnail: Page 
85
    85
  • Thumbnail: Page 
86
    86
  • Thumbnail: Page 
87
    87
  • Thumbnail: Page 
88
    88
  • Thumbnail: Page 
89
    89
  • Thumbnail: Page 
90
    90
  • Thumbnail: Page 
91
    91
  • Thumbnail: Page 
92
    92
  • Thumbnail: Page 
93
    93
  • Thumbnail: Page 
94
    94
  • Thumbnail: Page 
95
    95
  • Thumbnail: Page 
96
    96