Access

You are not currently logged in.

Access your personal account or get JSTOR access through your library or other institution:

login

Log in to your personal account or through your institution.

If You Use a Screen Reader

This content is available through Read Online (Free) program, which relies on page scans. Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.

Oil Workers and Oil Communities in Africa: Nigerian Women and Grassroots Environmentalism

Terisa E. Turner
Labour, Capital and Society / Travail, capital et société
Vol. 30, No. 1 (April / avril 1997), pp. 66-89
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/43158098
Page Count: 24
  • Read Online (Free)
  • Subscribe ($19.50)
  • Cite this Item
Since scans are not currently available to screen readers, please contact JSTOR User Support for access. We'll provide a PDF copy for your screen reader.
Oil Workers and Oil Communities in Africa: Nigerian Women and Grassroots Environmentalism
Preview not available

Abstract

Cette étude porte sur l'impact de l'industrie pétrolière sur les relations entre les hommes et les femmes dans les communautés de la ceinture pétrolière du Nigeria. L'auteur analyse les implications pour Shell et d'autres compagnies pétrolières d'une alliance entre les paysans et les travailleurs du pétrole. En se basant sur une analyse des classes hommes-femmes et sur les résultats de recherches sur le terrain menées dans les années 1980 et 1990, l'auteur déclare que les insurrections indigènes dans l'Ogoniland et ailleurs dans le sud du Nigeria se caractérisent par une solidarité entre les femmes qui montrent l'exemple et certains hommes qui appuient les femmes après avoir rompu leurs liens avec les hommes locaux qui collaborent avec l'État et les compagnies pétrolières étrangères dans une démarche qui a pour effet de détruire l'environnement et de laisser des compagnies privées s'accaparer la richesse commune. L'auteur analyse la façon dont cette alliance des classes hommesfemmes s'organise pour affronter les intérêts qui s'occupent d'endommager et d'enfermer le patrimoine naturel. Une telle contreplanification du patrimoine naturel englobe à la fois la mobilisation des mouvements sociaux comme les Mouvement pour la survie du peuple Ogoni (MSOP) et les transformations des relations de classes hommesfemmes que recherchent ces mouvements.

Page Thumbnails

  • Thumbnail: Page 
[66]
    [66]
  • Thumbnail: Page 
[67]
    [67]
  • Thumbnail: Page 
68
    68
  • Thumbnail: Page 
69
    69
  • Thumbnail: Page 
70
    70
  • Thumbnail: Page 
71
    71
  • Thumbnail: Page 
72
    72
  • Thumbnail: Page 
73
    73
  • Thumbnail: Page 
74
    74
  • Thumbnail: Page 
75
    75
  • Thumbnail: Page 
76
    76
  • Thumbnail: Page 
77
    77
  • Thumbnail: Page 
78
    78
  • Thumbnail: Page 
79
    79
  • Thumbnail: Page 
80
    80
  • Thumbnail: Page 
81
    81
  • Thumbnail: Page 
82
    82
  • Thumbnail: Page 
83
    83
  • Thumbnail: Page 
84
    84
  • Thumbnail: Page 
85
    85
  • Thumbnail: Page 
86
    86
  • Thumbnail: Page 
87
    87
  • Thumbnail: Page 
88
    88
  • Thumbnail: Page 
89
    89