Access

You are not currently logged in.

Login through your institution for access.

login

Log in to your personal account or through your institution.

Actualiser le patrimoine par l'architecture contemporaine

Actualiser le patrimoine par l'architecture contemporaine

Alexandra GEORGESCU PAQUIN
Copyright Date: 2014
Edition: 1
Pages: 288
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/j.ctt1f1174h
Find more content in these subjects:
  • Cite this Item
  • Book Info
    Actualiser le patrimoine par l'architecture contemporaine
    Book Description:

    Dans la rencontre entre l’architecture contemporaine et le patrimoine bâti, l’actualisation en tant que phénomène culturel se propose comme solution à la polarité conservation-création. L’explosion des formes en architecture contemporaine, parallèlement à la montée d’une prédominance de la signature de l’architecte, semble a priori difficilement réconciliable avec l’extension de la notion de patrimoine. Or, que ce soit pour des raisons économiques, environnementales, fonctionnelles ou patrimoniales, les insertions d’éléments d’architecture contemporaine sur des bâtiments patrimoniaux contribuent au développement urbain et font partie de la praxis actuelle. Dans cet ouvrage, le phénomène de l’actualisation est décomposé pour comprendre comment celui-ci contribue à reformuler le sens des sites patrimoniaux transformés. Ce processus communicationnel se pose comme une réponse à l’obsolescence patrimoniale. D’objet-relique, le patrimoine devient un pro­­­jet dynamique, constituant ainsi un genre architectural particulier et indépendant.

    eISBN: 978-2-7605-4150-4
    Subjects: Architecture and Architectural History
    × Close Overlay

Table of Contents

Export Selected Citations
  1. Front Matter (pp. I-VIII)
  2. REMERCIEMENTS (pp. IX-X)
  3. Table of Contents (pp. XI-XII)
  4. INTRODUCTION Rencontre de deux univers : la création dans l’existant (pp. 1-18)

    Les insertions de nouveaux éléments dans une architecture préexistante se font rarement dans l’indifférence, car elles soulèvent des enjeux de société allant au-delà des considérations formelles. Les ajouts contemporains sur des bâtiments patrimoniaux, quand ils revêtent un caractère clairement distinctif par rapport à l’existant, sont au coeur de l’actualité.

    L’amalgame nouveau-ancien n’est certes pas récent; depuis l’Antiquité, le mélange entre les nouvelles constructions et le tissu urbain historique se révèle dans le réemploi des matériaux de monuments importants pour la construction de nouveaux bâtiments (figure I.1), ou encore dans le réaménagement d’édifices existants. Entre cette époque et aujourd’hui, l’avènement de...

  5. 1 L’ACTUALISATION, UN ACTE DE MÉDIATION (pp. 19-58)

    La question de l’insertion de l’architecture contemporaine en milieu historique fait partie d’un débat théorique plus large sur les choix de conservation et d’interprétation du passé ainsi que sur les conséquences de ceux-ci sur la créativité architecturale (Choay, 1999; Rouillard, 2006). Les attitudes envers l’insertion architecturale en contexte historique ont évolué en parallèle avec les différentes théories de la restauration, depuis le xixesiècle. Aujourd’hui, ces interventions sont indicatrices d’un tournant non seulement dans la création architecturale, mais aussi dans la façon de considérer le patrimoine et d’en aborder la conservation.

    Depuis le xixesiècle, les théories de la restauration...

  6. 2 LA RÉVÉLATION Musée du théâtre romain, Carthagène [Rafael Moneo, 2008] (pp. 59-114)

    La révélation est peut-être la stratégie la plus classique et, donc, la plus acceptée, en comparaison avec des insertions qui mettent davantage l’accent sur l’élément contemporain. La révélation se produit avec de nouvelles structures qui mettent en valeur des ruines, la nature ou un édifice existant, dont la construction vise spécifiquement des fins de conservation et d’interprétation. Plutôt que de se présenter comme une insertion sans respect pour l’existant, l’ajout architectural se met au service du patrimoine pour le révéler.

    Ce procédé communicationnel se rapproche de la célébration de la trouvaille, en ce sens qu’il vient donner au visiteur un...

  7. 3 LA PROLONGATION Extension du Musée national centre d’art Reina Sofía, Madrid [Jean Nouvel, 2005] (pp. 115-164)

    Tandis que la révélation met l’architecture contemporaine au service du patrimoine en évitant d’imposer la marque du présent sur le sens de l’existant, la prolongation en tant que catégorie communicationnelle représente théoriquement en quelque sorte un équilibre entre les deux temporalités, passé et présent. La prolongation se matérialise généralement dans des annexes à des édifices principaux. L’ajout d’un nouveau segment peut fonctionner de façon indépendante, mais l’édifice principal demeure le point d’ancrage et de référence à l’ajout architectural, tout en restant ouvert à de futures additions.

    Généralement motivée par un besoin d’agrandissement d’un lieu dû à une restructuration ou encore...

  8. 4 LA PONCTUATION Accès au CaixaForum, Barcelone [Arata Isozaki, 2002] (pp. 165-212)

    La ponctuation consiste en l’insertion d’un élément architectural contemporain qui ne pourrait pas exister indépendamment de l’édifice existant. Celui-ci, reconverti ou pas, est complété et modifié par l’ajout, une touche contemporaine et distincte, qui désigne une nouvelle façon de l’investir. Par contraste, l’annexe du Reina Sofía, même si elle s’inscrit dans la prolongation d’un édifice, est tellement forte qu’elle peut presque exister de façon indépendante.

    La ponctuation agit ainsi comme signalisation d’un lieu. Cette fonction peut se rapprocher de celle de l’index utilisée en sémiotique, qui est de nature intentionnelle et se relie à l’objet pointé : « L’indexest...

  9. 5 L’ACTUALISATION PAR LES PROCESSUS COMMUNICATIONNELS (pp. 213-236)

    L’actualisation a été observée dans trois cas différents, chacun correspondant théoriquement à trois procédés communicationnels qui ont été désignés comme étant la « révélation », la « prolongation » et la « ponctuation ». Ces processus, qui ont été d’abord identifiés à partir d’une centaine de cas internationaux, correspondent à trois sortes d’interrelations passé/présent équivalentes aux diverses possibilités, pour l’architecture contemporaine, de favoriser une médiation avec l’existant :

    1. le passé ressurgit grâce à une nouvelle architecture qui le met au premier plan;

    2. la nouvelle architecture s’inscrit en continuité avec le passé;

    3. l’insertion impose la marque du présent sur le patrimoine....

  10. CONCLUSION Le projet patrimonial au xxie siècle (pp. 237-246)

    L’actualisation du patrimoine par des projets architecturaux contemporains est de plus en plus d’actualité; que ce soit par des recyclages d’édifices ou des extensions, ces nouvelles architectures, signées et distinctes de l’existant, peuvent constituer un remède à l’« obsolescence patrimoniale ».

    À l’instar des technologies dont l’obsolescence est programmée afin de favoriser la consommation rapide et jetable, le patrimoine, même s’il suppose une longue durée par la transmission, peut perdre rapidement sa pertinence ou son potentiel symbolique pour devenir un vestige ou retourner à un statut usuel, comme la Casaramona l’était en tant que caserne de police sans égard pour...

  11. GLOSSAIRE (pp. 247-250)
  12. BIBLIOGRAPHIE (pp. 251-260)
  13. BIBLIOGRAPHIE COMPLÉMENTAIRE (pp. 261-262)
  14. ARTICLES DE JOURNAUX (pp. 263-273)
  15. Back Matter (pp. 274-274)